RIGHI (François). L’une (d. p. cxiv).

 

Ivoy-le-Pré, s. n. [chez l’artiste], 29 mars-8 mai 2020. Ancien cahier d’écolier (22 x 17 cm) de 96 pp., cousu, couverture muette peinte en noir (émulsion vinylique). 92 pages peintes (monochromes recouvrant des figures nodales tracées à la mine de graphite) comportant chacune 3 lignes manuscrites en pied ; 2 pages de 46 lignes entièrement manuscrites. La page de titre, illustrée, est également peinte. Chemise peinte sur ses 4 volets, avec une photographie rehaussée à la gouache en couverture. Continuation du texte copié à la mine de graphite 6H sur les 2 rabats intérieurs. Une citation tirée de Soir bordé d’or d’Arno Schmidt en épigraphe. Colophon manuscrit à la dernière page, illustré d’un fragment du Diagramme Paonalogique dactylographié. Exemplaire unique, daté et signé.

Le texte est constitué d’une copie partielle du livre de la psychologue jungienne américaine Mary Esther Harding Wooman’s Mysteries (ancient and modern : A Psychological Interpretation of the Feminine Principle as portrayed in Mith, Story and Dreams, London, Rider & Company, 1971, et de sa traduction en français par Évelyne Mahyère : Les mystères de la femme. Interprétation psychologique de l’âme féminine d’après les mythes, les légendes et les rêves, Paris, Payot, 2001.