Le e-Salon d’Hiver du SLAM ouvre ses écrans du 2 au 4 décembre : amorlibrorum.

Magnificence d’un livre et d’un lieu
Marie GRÉGOIRE et François RIGHI. Heures dispersées. S.l. [Ivoy-le-Pré], L.L.S.M. [Les livres sont muets], 2014. Broché, chemise, emboîtage. 1800
[16 ff. doubles dont deux blancs], 19 dessins et calligraphies de François Righi imprimés en lithographie par Michael Woolworth à Paris, et 3 eaux-fortes sur cuivre en taille d’épargne imprimées par l’artiste. ÉDITION ORIGINALE. Tirage limité à 31 exemplaires sur Japon Minota numérotés et signés par l’autrice et l’artiste.
Dans son travail, Righi cherche à inscrire l’un dans l’autre l’espace d’un lieu et celui d’un livre. Pour Heures dispersées, le lieu est l’hôtel Lallemant de Bourges, magnifique demeure de la Renaissance. Le plafond à caissons de l’oratoire, où alternent emblèmes et putti, constitue la référence iconographique des dessins. Ceux des cernes du temps suivent les 14 caissons décorés de putti. Le frontispice rappelle les 16 caissons emblématiques qui firent l’objet d’un livre précédent de François Righi, Le Miroir volatil de Robert Marteau. Il rend hommage à ce poète mort en 2011.
Les textes de Marie Grégoire placés aux deux extrémités du livre forment un diptyque. Le texte d’ouverture entraîne le lecteur, le nez levé vers le plafond de l’hôtel Lallemant, tout autant que baissé sur la page imprimée. Le second qui clôt le livre « en est le chant profond […] Les images du livre construisent des parcours en miroir. Le texte leur fait écho dans son propre registre. » (Ma notice s’inspire et souvent recopie celle de Marie-Jeanne Boistard, ancienne directrice de la bibliothèque des 4 Piliers à Bourges et actuelle directrice de la bibliothèque de Blois) qui connaît mieux que personne le travail de François Righi).
Très bel exemplaire de ce livre subtil et magnifique.

Chantal Bigot - Librairie Les Amazones. 48, rue d’Illiers - 45000 Orléans +33(0)6 08 03 44 17
chantal@librairie-lesamazones.com